mercredi 6 août 2014

Petite joueuse


Qu'est ce qu'on fait aujourd'hui? On teste le sauna? Ok.

Et sans autre forme de procès, nous voici devant le Moon City, le plus branché des saunas parisiens.

Je ne suis pas très à  l'aise en arrivant et ça amuse mon partenaire, que l'on appellera pour l’occcasion X. Pas du tout à cause du lieu mais à cause de l'humidité que mes cheveux détestent. Alors je les attache, mets des barrettes… Me manque plus qu'un bonnet de douche... mais non, un peu de dignité!

Une fois déposées nos affaires dans le casier, nous voilà complètement nus. Seul un paréo et une serviette nous accompagneront pour l'après midi, c'est donc dans le plus simple appareil, à peine voilés de paréos que nous commençons la visite.

Il passe devant, je le suis. Nous arrivons directement dans le coin câlins. A froid, ça ne m'excite pas mais ça met dans l'ambiance. Puis nous arrivons devant ce gigantesque jaccuzi. On dit que c’est le plus grand de Paris ! Parfait pour se détendre et observer les couples présents. Parfait aussi pour me coller à celui qui me fait mouiller depuis maintenant quelques heures. Je lui fais d'ailleurs cette remarque à l'oreille. Il me répond que ce n'est pas après qu'il faut que je lui fasse de telles confidences mais à l'instant T ! Ce que j'avais fait plus tôt mais en disant simplement « j'ai envie de toi… », expression qu'il ne trouve pas assez explicite. Je note pour la prochaine fois.

Il est assis sur le banc. Je m'assois sur lui, en lui faisant face. Sexe contre sexe qui se frôlent, glissent l'un sur l'autre... j'aimerais qu'il me baise, là, tout de suite, mais c'est interdit dans le jaccuzi pour des raisons évidentes d'hygiène. On brûle de désirs l'un pour l'autre et on se cherche, se taquine... Il s'amuse beaucoup des efforts que je fais pour ne pas avoir les cheveux mouillés.

Curieux, nous quittons le jaccuzi et allons voir l'ambiance qui règne dans le sauna. La chaleur est étouffante. La pièce est petite, seuls deux autres couples sont présents. Pas à mon goût. Ni au sien. Un des deux hommes essaie même de faire de l'humour, ce qui finit de nous dissuader et nous pousse à migrer vers le hammam. Avant d'y rentrer, mon partenaire curieux va prendre la température dans les coin câlins. Je me retrouve donc seule quelques minutes. Un autre couple s'approche de moi et engage la conversation. Ils me questionnent sur mes habitudes. Je leur avoue que le sauna c'est pour moi une première expérience et que je suis plus habituée aux clubs comme les Chandelles. Mon partenaire nous rejoint et nous finissons cette conversation dans le hammam. Il ne faudra pas beaucoup de temps pour que l'autre couple nous demande de se joindre à eux pour coquiner, une invitation plutôt directe que je refuse. Ils partent poliment et nous continuons la visite au bar.
 
Un cocktail en plein après-midi, ça éveille davantage mes sens... me rend encore plus joueuse... X me demande pourquoi j'ai refusé leur proposition. Je lui explique que j'aurais adoré jouer avec l’homme, mais sa partenaire ne m’attire pas et dans l'idéal il aurait fallu que je me retrouve seule avec lui.    
 
Retour dans le jacuzzi. On plaît c'est certain, on sent les regards des autres couples, mais personne ne me met en appétit. Je regrette finalement d'avoir refusé la proposition du premier couple. Nous ne les voyons plus. Ils ont dû partir.

Après un certain temps, je souris et regarde d’un œil complice mon partenaire. Je viens de les apercevoir entrant dans le jacuzzi ! Le plan est clair : "je vais m'occuper de lui, tu t'occupes d'elle comme tu veux, mais je veux que tu me regardes, que tu vois le plaisir qu'il va me donner !" X me répond "petite joueuse, t'oseras jamais". Ces quelques mots me défiant suffisent pour me donner le courage qui me manque. Subtilement je m'approche du couple et engage la conversation. Lui, musicien, elle, plus timide, nous écoute. Je mets fin à la conversation en me penchant et en glissant à l'oreille de l'homme de ce couple inconnu si peu de temps auparavant : "j'ai envie de toi depuis qu'on s'est croisés, tu me plais beaucoup... Et si on laissait nos complices ensemble ?" Il hésite, je l'ai surpris ! Il murmure quelques mots à l'oreille de celle qui l'accompagne puis me fais signe que c'est OK.

Je me lève aussitôt, le prends par la main, et regarde intensément X. Un regard qui veut dire "j'ai gagné, tu as vu de quoi elle est capable la petite joueuse ?!" Puis on s'éloigne sous son regard à lui qui n'en revient pas de tant d'audace. Il reste avec la compagne de mon musicien inconnu, dans le jaccuzi alors que moi j'entraîne ce libertin vers une pièce à l'étage. Le deal est que X finisse par monter pour nous regarder.

 En haut, je commence par m’occuper de cet homme pas du tout impressionné. Je le suce longuement en espérant à chaque seconde voir X. Je veux qu'il voit à quel point je m'applique, mais, je n'aurai pas ce plaisir, car X ne vient pas. Je suis légèrement déçue, mais hors de question de ne pas m'amuser. Après les préliminaires, je me retourne et invite l'inconnu avec un regard qui dit "prends-moi !". Ce qu'il fait. Il me prend fort, je crie à chaque coup de rein. Puis, il me retourne pour me prendre en missionnaire. Là, je remarque qu'il y a un miroir au plafond et que l'on voit la pièce d'à côté où.... se trouve X et la complice de l'inconnu ! Dommage, il ne me regarde pas (ce que je crois), il lui fait un long cunni. Alors je crie encore plus fort. Je pense: "tu ne me regardes pas, mais tu vas entendre le plaisir qu'il me donne". Jusqu’à ce que l'inconnu éjacule. Je remercie "chaudement" cet homme et entends sa copine hurler. X vient de la faire jouir avec sa langue magique à laquelle aucune femme ne peut résister. Il est incontestablement celui que j'ai croisé qui les fait le mieux. Bref ! On les verra apparaître quelques minutes plus tard. Ils ne seront pas allés plus loin.

Ce gentil couple arrivés bien avant nous finit par nous saluer et nous nous retrouvons enfin ensemble, X et moi. X joue le jaloux. J'adore ça. C'est un des moments, parmi pleins d'autres, ou il me fait littéralement craquer. Il ne me croyait pas capable d'aller jusqu'au bout. Encore moins de le provoquer avec mes cris. Mais il m'avoue aussi adorer ces moments de jeux qui renforcent notre complicité, l'excite et lui donne envie plus que jamais d'être en tête à tête pour mieux se retrouver à deux. Mais surtout, il me promet de ne plus jamais dire que je suis une petite joueuse!

 

 

5 commentaires:

  1. Petite jouyeuse, grande jouissuese !
    Bisous bisous, XoXo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jouissuese ? Voyons voyons... Joyeuse jouisseuse !
      En tous cas, c' est l' envie et le genre d'idée que tu provoques, avec ton récit au goût de reviens-y et en forme de jolis souvenirs***
      Merci MlletoutenCharme, la relecture est toujours aussi délicieuse<;)

      Supprimer
  2. Une longue absence, mais le retour est plus que bon.

    RépondreSupprimer
  3. Ah cette audace qui surgit parfois du fond de nos tripes, qu'est-ce qu'elle est bonne !!
    Beau moment :)

    RépondreSupprimer
  4. hummmmm cela me rappelle la première fois au moon aussi ...

    la jalousie est un puissant aphrodisiaque

    RépondreSupprimer